Services

La gestion de patrimoine fait-elle partie de la banque d’investissement ?

Presque toutes les grandes banques disposent à la fois d’une branche de banque d’investissement et de gestion de patrimoine (banque privée), souvent en plus d’une banque de détail et d’un gestionnaire d’actifs pour exploiter les possibilités de ventes croisées parmi leur clientèle. Avant de se pencher un peu plus sur ce sujet, nous vous invitons à trouver le Conseil en gestion patrimoine qui vous convient. 

La banque et la gestion patrimoine 

La gestion de patrimoine est une toute autre division, qui peut faire partie d’une division de gestion d’actifs plus importante, ou non. La gestion de patrimoine est une sorte de banque au sein d’une banque, qui vise à offrir toute la gamme des services bancaires aux personnes fortunées. Les services peuvent inclure la gestion d’actifs, le courtage, la tenue de marché, les prêts, la planification fiscale, la planification de la succession et même certaines fusions et acquisitions de taille moyenne.

Les grands gestionnaires d’actifs et de patrimoine ont l’avantage d’une exécution efficace, d’une étude de marché gratuite ou bon marché. Les banques d’investissement bénéficient d’une ligne directe vers les gros clients riches. Le client de détail ouvre une petite entreprise ; il s’enrichit et veut un gestionnaire de fortune ; il veut exploiter les marchés des capitaux et a besoin d’une banque d’investissement. 

Mais il y a en fait peu de chevauchement fonctionnel réel. Par définition, la gestion de patrimoine est une activité d’achat et la banque d’investissement une activité de vente. Les grandes banques peuvent avoir une couverture de type hybride des clients de la gestion de patrimoine qui négocient directement (par opposition à un compte géré), mais ces ventes sont davantage le fait de banquiers d’affaires que de gestionnaires de patrimoine en soi, c’est-à-dire qu’ils ne s’occupent pas activement de la répartition des actifs, de la gestion du rééquilibrage, etc.

De même, le personnel chargé de la négociation et de la vente ou de la couverture des clients de la gestion de patrimoine par les courtiers en valeurs mobilières n’est pas un banquier privé. Ils se concentrent principalement sur les transactions. C’est ainsi qu’ils finissent souvent par être accusés de vendre des produits inadaptés aux investisseurs.