Finance

Comment bien préparer votre retraite ?

 

Comme le dit si bien une publicité : « on dit partir à la retraite, mais avec ce que l’on touche, on ne va nulle part ». Alors, pour éviter les problèmes financiers après votre départ à la retraite, vous devez vous y préparer convenablement, et ce, dès votre jeune âge. Voici quelques astuces.

Le plan épargne retraite : une nouvelle offre de Groupama

Pour les jeunes prévoyants, Groupama propose désormais le plan epargne retraite. Il s’agit d’une épargne à versement volontaire qui vous permet de diminuer aussi vos impôts, et ce, grâce aux dispositions de la loi Pacte. Il s’agit d’un genre d’assurance dont le capital ne sera disponible qu’après votre départ à la retraite. Mais il n’y a ici aucune mensualité obligatoire à verser. Et plus vous économisez, mieux vous vivrez vos vieux jours financièrement parlant.

Pour souscrire à cette offre, renseignez-vous directement auprès de l’assurance. Attention toutefois, certaines entreprises proposent directement ce plan épargne à leur salarié, et ce, dès leur arrivée dans la société. Il convient donc avant tout de vous renseigner auprès de votre responsable des ressources humaines. Si tel est le cas, vous aurez effectivement des mensualités à verser tous les mois qui seront directement déduites de votre salaire.

Investir dans l’immobilier

Certes, être propriétaire peut vous exposer à des dépenses pour le moins exorbitantes.  On parle notamment des travaux d’entretien, des taxes immobilières, etc. Si certains experts conseillent de vendre avant le départ à la retraite, d’autres sont dubitatifs concernant cette solution. En effet, il n’y a pas plus stable comme placement.  En outre, il y a aussi la vente à viager qui vous permet de garder votre maison après votre retraite, tout en touchant une rente mensuelle par an. Les normes de la vente immobilière à viager sont disponibles en ligne. Ce peut aussi être intéressant.

Opter pour les SCPI

C’est un modèle de placement très tendance actuellement et qui attire un grand nombre d’investisseurs, y compris les séniors. Vous pouvez très bien vous lancer dans les SCPI après votre départ à la retraite. Il ne faut pas énormément de financement pour ce faire. Vous achetez des quotte-parts de bien. Vous gagnez de l’argent en fonction du nombre de quote-parts que vous détenez.

Contrairement à un investissement classique dans l’immobilier, celui  dans la pierre papier vous exempte de toutes les charges et de toutes les obligations inhérentes au statut de propriétaire. Ce sera à la SCPI de se charger de tout. Et pourtant, vous toucherez un dividende qui peut se négocier à 4% brut par an.