Comptes bancaires
Finance

Avoir plusieurs comptes bancaires, est ce nécessaire ?

Avoir un compte bancaire est la garantie d’avoir votre argent en sécurité dans une institution bancaire, d’avoir la possibilité d’effectuer des transactions à la hauteur des fonds détenus, de bénéficier de crédits, etc. Les raisons qui poussent certains d’entre nous à avoir des comptes bancaires différents se résument en fait à la source ou à la destination future des fonds propres, aux personnes qui ont accès à ces fonds et au traitement fiscal qui leur est réservé.

Le choix de la banque est une étape essentielle, car c’est elle qui à travers ses différents démembrements, se doit de vous fournir les meilleurs services possibles. Avec CIC Filbanque, découvrez un espace client qui saura vous traiter comme le client que vous êtes, plus d’informations sur repp.org.

Les caractéristiques de quelques comptes disponibles

Comptes bancaires

Détenir plusieurs pourraient vous éviter bien des imprévus et cela aide dans un sens à équilibrer et répartir votre vie financière. Certains comptes ne permettent que des dépôts à terme, mais d’autres permettent la détention de fonds communs de placement et la détention directe d’actions cotées en bourse. Chaque compte et chaque prestataire a ses propres règles, caractéristiques et frais, ce qui nécessite de nombreuses recherches.

Une personne peut également avoir besoin de détenir des devises étrangères, peut-être en raison de ses fréquents voyages d’agrément ou de ses relations d’affaires à l’étranger.

Il existe également des comptes qui peuvent contenir des fonds pour un mineur, un jeune adulte ou une personne incapable de gérer ses propres affaires, lorsque le titulaire est le fiduciaire du compte. Il le gère et effectue des dépôts et des retraits au nom de cette autre personne. Il existe également des comptes enregistrés pour l’éducation et la santé où l’épargne est mise de côté.

La règle générale est de ne pas mélanger les types d’argent, comme les revenus courants, l’épargne, les investissements, les effets fiscaux sur les autres personnes et le type d’exploitation.